L’édito de Thierry Malandain, directeur artistique

La fraternité du grand écart

Pour peu qu’on ait la vocation, le grand écart se fait de plusieurs manières. Par glissement, c’est-à-dire en laissant partir tout doucement la jambe tendue sur le talon. C’est la façon la plus commode et la plus courante de procéder, il faut juste de la persévérance pour y parvenir.

Lire la suite de l’éditorial de Thierry Malandain