PATRICE DE BÉNÉDETTI

“ JEAN, SOLO POUR UN MONUMENT AUX MORTS ”

Informations pratiques

Patrice de Bénédetti a choisi le monument aux morts * comme scène urbaine pour évoquer la mémoire d’un certain Jean. Jean, c’est à la fois Jaurès, partisan de la paix assassinée, un soldat de la Grande Guerre, mort sur le front, et son père, syndicaliste invétéré. Trois hommes morts pour la défense de la patrie et de la liberté. Le chorégraphe danse leur histoire, en passant de la petite à la grande, pour dire le carnage de la Grande Guerre et les grandes luttes sociales, avec une ferveur incandescente.   * Esplanade des Anciens Combattants, face au Musée de la Mer